Bernard Morilleau Maire de Sainte-Pazanne et Président du SCoT du Cœur Pays de Retz

« Le référentiel du label constitue une réelle grille de lecture à partager avec l’ensemble des membres du Conseil Municipal et notamment les nouveaux élus. En effet, suite aux élections municipales de 2020, plus de 50% de l’équipe a été renouvelée. Le label a permis de s’acculturer ensemble aux enjeux urbains de Sainte-Pazanne, et plus précisément d’entrer dans le dossier de la ZAC des Ecaries Pognères. Recourir à cette démarche de labellisation était une demande des élus qui permettait de garantir la qualité de l’opération attendue. » 

Quelle est votre approche au regard des extensions urbaines et du contexte de ZAN ? 

« Nous sommes conscients qu’il s’agit de notre dernière opération d’extension qui soit aussi conséquente, nous nous devions d’en faire une opération de qualité ! C’était également l’occasion d’innover au travers de ce projet urbain, en menant une réflexion sur les nouvelles façons d’habiter demain. Nous sommes ouverts aux alternatives et prévoyons des îlots spécifiques dédiés à l’innovation en matière d’habitat. D’ailleurs, si vous connaissez des collectifs d’habitants susceptibles d’être intéressés par des démarches d’habitat participatif notamment, nous sommes preneurs ! ». 

Que pensez-vous de l’outil d’aménagement que constitue la ZAC (Zone d’Aménagement Concertée) ? 

« La ZAC est un outil extraordinaire. Il permet de phaser sa réflexion sur le temps long, et permet également de ne pas se précipiter dans un contexte de raréfaction des fonciers disponibles. La ZAC des Ecaries Pognères nous permet d’atteindre 3 objectifs :  

Si je devais signaler une limite à cet outil, cela concernerait le constat suivant. Les mandats des élus communaux sont de moins en moins renouvelés, or, la ZAC s’inscrit sur le temps long. Je déconseillerais aujourd’hui cette procédure qui peut s’avérer longue et ardue lorsqu’on souhaite lancer les démarches opérationnelles rapidement. »