Forêt urbaine, l’arbre en ville contre le réchauffement climatique

02 avril 2021

ONF 20 janvier 2021

Avec cette nouvelle contribution, nous entendons proposer un article récent émanant des services de l’ONF (Office National des Forêts) qui pointe l’importance de la forêt et plus globalement de l’arbre, comme un moyen essentiel dans la lutte contre le réchauffement climatique. Nous aurons également l’occasion d’insister sur le rôle essentiel de l’arbre dans la qualité de vie des citoyens et dans leur perception de l’urbanité.

Nous aurons enfin dans les semaines à venir l’occasion de vous présenter des expériences très concrètes de renaturation et de création de « mini-forêts » au sein des ensembles habités.

Les communes ont un rôle majeur d’incitation à jouer dans ce domaine. Mais les aménageurs dans les projets de tailles importantes, doivent être des acteurs engagés de la transition écologique. 

On ne peut plus dire que l’on ne savait pas !  Le temps est à l’action quel que soit le niveau d’intervention de chacun.

Merci aux services de l’ONF pour leur contribution. En voici quelques extraits.

Abaissement des fortes chaleurs, réduction de la pollution atmosphérique des villes, amélioration du cadre de vie des citoyens… Découvrez tous les avantages des espaces verts et leur contribution au bien-être collectif.

Selon l’UNEP (Union nationale des entreprises du paysage), 8 Français sur 10 préfèrent vivre à proximité d’un parc et on les comprend : les pouvoirs des arbres en ville sont nombreux ! Capables d’absorber les particules les plus fines, ils réduisent la pollution atmosphérique et améliorent la qualité de l’air. Une présence essentielle à l’équilibre des espaces urbains.

Le saviez-vous ? Les arbres abaissent aussi les températures en période de fortes chaleurs. Par exemple, lors des canicules, les bâtiments, le béton et les sols, ces surfaces dites “imperméabilisées”, concentrent et amplifient toute la chaleur de l’air. Ce phénomène crée ce qu’on appelle des îlots de chaleur.

L’alliance entre nature et urbain peut être observée à de nombreux endroits au sein d’une ville.

Pour contrer ces îlots, les arbres représentent les meilleurs alliés. En effet, ils régulent naturellement la température grâce au phénomène dit de “transpiration” des végétaux (le rejet d’eau dans l’air). Pour preuve : sous couvert forestier, la température maximale est en moyenne de 4°C plus basse que dans les espaces ouverts. Ces espaces se transforment ainsi en îlots de fraîcheur et atténuent les effets des canicules, l’une des conséquences du changement climatique.

Un enjeu d’avenir, un capital bien-être

Au-delà de la régulation des températures, la présence d’arbres en ville contribue fortement à la préservation de l’équilibre naturel. La ville regorge d’écosystèmes et de refuges à protéger. Animaux, végétaux, insectes : la forêt urbaine permet d’abriter de nombreuses espèces vivantes, qui à leur tour rendent les arbres plus résistants et renforcent également l’écosystème.

Bien plus, les espaces verts urbains favorisent le bien-être des habitants : lire près d’un chêne, se balader au milieu de arbres entre amis, jouer à cache-cache avec ses enfants ou simplement contempler la canopée… L’arbre fait du bien au moral et il est bon pour la santé !

La forêt, source de bien être pour les urbains – 

Contre le changement climatique, l’arbre est devenu un ambassadeur pour ses vertus et bénéfices. En tant qu’acteur incontournable des forêts publiques, il nous semblait évident d’accompagner les collectivités dans leur stratégie de préservation de la biodiversité et de retour de la nature en ville, à tous les niveaux.

Les espaces naturels occupent bien un rôle important au sein d’une commune. Cependant, ils nécessitent des aménagements et une expertise pour la création de mares, l’installation de nichoirs à oiseaux, l’entretien de la végétation ou encore l’élagage des grimpeurs-arboristes.

Véritable or vert de la planète, les arbres contribuent à notre bien-être et à celui de la planète. Avec un phénomène d’urbanisation qui ne cesse d’augmenter (plus de 80% d’urbanisation dans le monde prévu pour 2050selon l’ONU), les villes le savent, il est primordial d’incorporer une dose de nature aux villes et d’en prendre soin…

Nous profitions de cet article pour mettre l’action de l’ONF en valeur. Nous aurons prochainement l’occasion d’organiser des rencontres avec l’Office qui développe de nombreuses expériences y compris en milieu urbain et péri urbain.

Forêt urbaine : réinventez la nature en ville avec l’ONF !

Voir les Inspirations

Les clubs

La mission des Clubs Habitat et Qualité de Vie est de promouvoir le dialogue entre les acteurs qui fabriquent la qualité de vie des territoires : les élus et collectivités locales, les professionnels de l’aménagement et de la construction, les experts de l’urbanisme et de la transition écologique, les habitants et collectifs d’habitants.

Le label

La Label Habitat et Qualité de Vie a pour ambition de mettre l'écologie et la qualité de vie au cœur des opérations aménagement. C'est un outil méthodologique au service des maires et des aménageurs dans la définition et le suivi des domaines de qualité suivants : gouvernance, mixité sociale, convivialité villageoise, écosystème vivant, urbanisme, construction et paysage.